Randonnees Les hautes Vosges

Peut-on mieux faire la connaissance d’une région qu’en se promenant ‘au rythme de la nature’ ? Les Vosges ont plus de 4000 kilomètres de sentiers balisés, crées et entretenus au fil des années par les amateurs de randonnée. Un patrimoine formidable où diversité rime avec qualité.

Le balisage des sentiers est un travail de longue haleine, entrepris pour la plus grande partie par le Club Vosgien, une organisation plus que centenaire qui a une longue tradition dans les domaines de l’écologie et de la gestion de la nature. Les sentiers entrecoupent la région, par ornières, sentes forestières, chaussées, parfois “un sentier de lapins”, presque couvert de verdure.

En plus il y a deux chemins de Grandes Randonnées qui traversent le jardin de la Villa Moncoeur : La GR 7 et une variante du célèbre GR 5.

Les hautes Vosges

Les Hautes Vosges s’étendent du nord au sud sur une distance de 100 kilomètres. A 1424 mètres, le Grand Ballon est la plus haute montagne. Avec ses nombreux lacs glaciaires et zones humides, c’est l’un des plus grands espaces préservés du Nord de la France.

C’est la zone Gems où vous avez de bonnes chances de les voir. Les fleurs s’épanouissent sur les sommets ensoleillés des montagnes, ou “chaumes”. Ces clairières, chauffées par le sèche-cheveux, datent probablement du VIIe siècle lorsque les moines avaient besoin de pâturages d’été pour leur bétail.

Nous avons de belles balades dans les Hautes Vosges, dont certaines partent en altitude pour ne pas trop grimper

Mille Etangs

La région des Mille Etangs est née au cours de la dernière période glaciaire, lorsque le recul des glaciers a laissé derrière lui des centaines de lacs plus grands et plus petits. C’est une belle région marécageuse qui rappelle fortement le Canada.

Andromède, une espèce de bruyère protégée, prospère dans ces tourbières tout comme l’airelle, l’airelle et la canneberge. De plus, le droséra, une plante carnivore, et au printemps et en été des champs entiers avec l’orchidée mâle, une espèce d’orchidée sauvage.

Il y a de belles promenades balisées à travers la région.

Les Vosges Meridional

Un paysage vallonné et varié ; tantôt doux, tantôt rugueux avec des rochers et des gorges, mais toujours surprenant. Des points de vue inattendus alternent avec des vallées intimes, dans lesquelles de petits villages ne comptent qu’une dizaine ou une centaine d’habitants. Une zone de prairies, entourée de vastes forêts de feuillus et partout, reflétant lacs, ruisseaux et rivières.

Ancienne terre agricole, où le remembrement n’a pas encore frappé et où la vache typiquement vosgienne existe toujours. Une petite vache forte, apparentée au blaarkop hollandais, qui est élevée à la fois pour le lait et la viande.

Villa Moncoeur a des dizaines de promenades disponibles à travers cette belle région.

Forêts vierges derrière la Villa Moncoeur

Il n’y a plus de forêts vierges aux Pays-Bas. Le dernier, le Beekbergerwoud, a été abattu en 1871 et le sol a été mis en culture. Une forêt vierge, comme les forêts de Remiremont, est très différente d’une forêt de production. Dans le Bois de Corroy, derrière la Villa Moncoeur, les trois stades d’aménagement forestier (jeunes, arbres matures vitaux et arbres en déclin) se confondent progressivement.

Entre les deux se trouve peut-être un chêne de mille ou douze cents ans. La biodiversité est grande : la chouette hulotte, le cerf élaphe et le chevreuil, les sangliers et les prédateurs comme le lynx et le chat sauvage. L’écosystème est presque complet. De nombreux types de mousses ne poussent que sur ce substrat, de nombreuses fougères y ont une préférence, tout comme certaines plantes supérieures comme le millepertuis et l’oxalide blanc.